Home / Les dernières actualités / Effrayés par le rhume omicron, les antifas sont devenus la milice de Big Pharma

Effrayés par le rhume omicron, les antifas sont devenus la milice de Big Pharma

Captain Harlock
Démocratie Participative
05 janvier 2022

 

Les antifas et autres anarcho-gauchistes se sont massivement recyclés en milice provax, légitimant l’ordre covidiste le plus brutal par pure opposition aux antivax, réputés « confusionnistes » – comprendre crypto-fascistes.

On savait depuis des lustres que ces asociaux étaient les idiots utiles de la grande bourgeoisie, mais ils sont désormais le gourdin assumé de Big Pharma. C’est un saut qualitatif.

Je me délecte à parcourir les TL des figures de ce mouvement, tous plus terrorisés les uns que les autres par le rhume omicron.

Mon préféré, c’est l’antifa anarchiste no border Gaspard Glanz. Depuis deux ans, il vit dans la terreur du nez qui coule.

Ces types qui prétendent vouloir renverser le capitalisme supplient d’une main tremblante Big Pharma et Bill Gates de bien vouloir leur donner leur troisième dose pour ne pas mourir de la toux.

D’ailleurs Glanz est désormais parfaitement à l’aise avec la privation de soins après laquelle soupire l’oligarchie contre les millions de non-vaccinés. Il préfère se focaliser sur le manque de courtoisie de certains antivax.

Ce sont les juifs Mendès et Reichstadt qui assurent la coordination idéologique de la nébuleuse antifa sur le thème pro-vaccination, pro-Pfizer. Ils sont relayés par Libération, le journal du milliardaire juif Drahi.

Ce n’était pas très dur, les antifas sont au garde-à-vous devant le moindre juif qui leur parle de lutter contre des neon-nazis.

Il suffit aux juifs médiatiques de dire antivax = nazis et toute la crasse répond présente.

Cette déconfiture gauchiste de l’aile honteuse de la sociale-démocratie organisée par Davos préfigure un décrochage total de l’extrême-gauche de toutes les oppositions radicales au système à très court terme.

Ce qui est une bonne nouvelle.

Le covidisme est le grand redistributeur de cartes. Il n’y a que deux camps et les antifas, en se solidarisant en masse du régime covidiste, ont brûlé leurs vaisseaux.

Leur silence sur le pass sanitaire vaut tous les aveux du monde.

Commentez l’article sur EELB.su