Home / Décryptage / Fauci organisait des expériences secrètes où il faisait dévorer des chiots vifs par des mouches infectées

Fauci organisait des expériences secrètes où il faisait dévorer des chiots vifs par des mouches infectées

Captain Harlock
Démocratie Participative
24 octobre 2021

Fauci est le type qui donne ses ordres à Delfraissy.

The Hill :

Une lettre bipartisane exige des réponses du directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses et du principal conseiller médical du président Biden.

Le White Coat Waste Project, l’organisation à but non lucratif qui a été la première à signaler que les contribuables américains avaient financé le controversé Institut de virologie de Wuhan, a maintenant jeté son dévolu sur Anthony Fauci à propos d’une autre affaire liée à l’expérimentation animale : l’infection de dizaines de beagles par des parasites pathogènes afin de tester sur eux un médicament expérimental.

Les membres de la Chambre, dont la plupart sont des républicains, veulent que Fauci s’explique en réponse aux allégations formulées par le White Coat Waste Project, selon lesquelles des chiots auraient été drogués.

Selon le White Coat Waste Project, la Food and Drug Administration n’exige pas que les médicaments soient testés sur des chiens, et le groupe demande donc pourquoi ces tests sont nécessaires.

White Coat Waste affirme que 44 chiots beagles ont été utilisés dans un laboratoire en Tunisie, en Afrique du Nord, et que certains des chiens ont subi une ablation des cordes vocales, prétendument pour que les scientifiques puissent travailler sans aboiements incessants.

À la tête de cette initiative, la représentante Nancy Mace (R-S.C.) a écrit une lettre aux National Institutes of Health (NIH) dans laquelle elle affirme que les cordectomies sont « cruelles » et constituent « une mauvaise utilisation répréhensible des fonds des contribuables ».

« Nos enquêteurs montrent que la division NIH de Fauci a expédié une partie d’une subvention de 375 800 dollars à un laboratoire en Tunisie pour droguer des beagles et enfermer leur tête dans des cages grillagées remplies de mouches des sables affamées afin que les insectes puissent les dévorer vivants« , a déclaré White Coat Waste à Changing America. « Ils ont également enfermé des beagles seuls dans des cages dans le désert pendant neuf nuits consécutives afin de les utiliser comme appât pour attirer les mouches des sables infectieuses. »

Ces gens existent vraiment et ils ont vraiment fait ça sous la direction de Fauci.

Imaginez-vous attaché pendant que des nuées de mouches du désert infectées vous dévorent le visage vivant, pendant des jours.

C’est du niveau d’Alien 4.

Cette commission parlementaire américaine indique que cette expérience n’était pas requise par les autorités, mais Fauci les a quand même menées.

Il est communément admis qu’il est bien plus cruel de torturer un chien que de torturer un homme. Si Fauci supervise des expériences de ce genre sur des chiots, et probablement de bien pires sur des tas d’animaux, on peut en déduire qu’il est prêt à mener des expériences bien plus atroces sur des êtres humains.

Nous avons affaire à des gens qui recherchent autre chose que des résultats pseudo scientifiques. Ce n’est pas seulement une question de contrôle des populations, c’est religieux.

Il s’agit de gens qui vénèrent Moloch.

Toute cette société démocratique est organisée autour du culte à Moloch. C’est à cela que sert l’avortement de masse : offrir des millions d’enfants en sacrifice aux forces des ténèbres en échange du pouvoir absolu.

Une société qui se glorifie de sauver de la potence des égorgeurs de vieilles femmes et qui revendique l’exécution de centaines de milliers d’enfants à naître est une société authentiquement satanique.

Mais même sans ça, il n’y a pas besoin de savoir que ces gens se livrent à des actes absolument diaboliques dans leurs laboratoires secrets pour comprendre que quelque chose ne va pas.

Il suffit de regarder leurs visages constamment barrés d’un sourire malfaisant en détaillant les mesures qu’ils prennent pour voir que ces gens-là ont commerce avec les ténèbres.

La vaccination des enfants relève davantage du rituel infernal que d’autre chose.

La plèbe semble encore à l’aise avec l’idée de laisser des gens qui torturent des chiens injecter une substance expérimentale dans les veines de leurs enfants.

Au bout d’un moment, il faut bien admettre que ces goyim méritent amplement toutes les souffrances qui vont s’abattre sur eux.

Commentez l’article sur EELB.su