Home / Les dernières actualités / Golémisation totale : une nette majorité de Français favorable à l’arrêt des soins pour les non-vaccinés

Golémisation totale : une nette majorité de Français favorable à l’arrêt des soins pour les non-vaccinés

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 janvier 2022

 

Les gens qui pensaient que la petite musique médiatique sur la mise à mort des non-vaccinés en « déremboursant » leurs soins médicaux était un délire complotiste vont rapidement revenir sur terre.

Ce refrain a été ingénument lancé il y a des mois par le système et ce truc doit devenir politique d’état.

Oui, une nette majorité de Français plébiscite la mise à mort des non-vaccinés en « punition » de leur refus de se laisser empoisonner par (((Pfizer))).

La France Insoumise est le seul courant politique dont les sympathisants refusent massivement cette sidérante propagande en faveur de l’élimination des gens qui n’obéissent pas à Bourla, Salomon, Hirsch, Amouyel, et consorts. Tous les autres brûlent d’envie de tuer les non-vaccinés.

J’insiste : de les tuer.

Inutile de dire que c’est un juif, Pierre Lelouche, qui a posé sur la table ce slogan en novembre dernier.

Pour que ce projet soit bien clair dans l’esprit de tout le monde, les migrants clandestins seraient soignés gratuitement en France pendant que les Français de souche non pfizérisés seraient interdits de soins.

Je tiens à redire le plus important : l’immense majorité des non-vaccinés positifs au Covid19 ne craint rien. Seuls les vieillards déjà malades ou les personnes obèses ou diabétiques ont un risque (un peu) plus élevé de mourir du Covid19.

Cette discussion n’est entretenue que pour menacer de mort le groupe témoin qui échappera aux variants qui ciblent spécifiquement les vaccinés.

C’est du terrorisme d’état, au sens littéral.

En outre, le mythe des non-vaccinés responsables de la pseudo saturation des hôpitaux ne tient plus depuis déjà un moment.

Le système sait pertinemment ce qu’il fait, mais j’ajoute que la masse des zombies golémisés veut du sang. Plus l’échec de la vaccination est manifeste, plus les triple-injectés veulent évacuer leur frustration sur les boucs émissaires désignés par les médias juifs et blouses blanches juives.

Il y a encore plus important : après les non-vaccinés, ce seront tous ceux qui refusent d’obéir au Nouvel Ordre Mondial qui seront privés de soins. Après l’euthanasie passive, la finalité logique de ce mécanisme, c’est l’euthanasie active. Autrement dit l’assassinat. Nous n’y sommes pas encore, mais ce débat surréaliste traite bien de cela : l’élimination physique de tous ceux qui refusent d’obéir au système.

Dans cette nouvelle société privilèges créée par le Great Reset, la baisse radicale du niveau de vie est l’occasion de transformer tout acquis de civilisation en un privilège accordé, ou non, en échange d’une soumission aveugle.

Le principe du non-remboursement puis de la mise à mort au moins passive des non-vaccinés (pour toutes les maladies) sera étendu à toute une série d’autres catégories de gens classés comme « inutiles » par le système qui auront été assez stupides pour adhérer au principe quand ça ne les concernait pas.

C’est un test à grande échelle et si ce test réussi, la suite est évidente.

La violence d’état contre les non-vaccinés est la conclusion prévisible de tout ce que nous vivons.

Commentez l’article sur EELB.su