Home / France / Karim alias Toufik alias Abdelkrim est mort du Covid19 4 jours après son apparition télé très remarquée

Karim alias Toufik alias Abdelkrim est mort du Covid19 4 jours après son apparition télé très remarquée

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 janvier 2022

 

Vous vous souvenez de « Karim », le type « repenti » qui apparaissait le 16 décembre 2021 dans les médias pour dire aux gens de se vacciner tout en dénonçant le « complotisme » ?

Peu de temps après, des gens avaient fait valoir la ressemblance de « Karim » avec un autre « patient médiatique » prénommé « Toufik », hospitalisé à Bordeaux cette fois.

Ces deux maghrébins se ressemblent indubitablement.

Le meilleur argument contre la thèse selon laquelle Toufik et Karim sont une seule et même personne est que rien ne ressemble plus à un maghrébin qu’un autre maghrébin.

Cet argument n’a pas été employé à ce jour par les médias.

Bizarrement, ce « Karim » ne s’est jamais appelé Karim mais Abdelkrim.

Tout aussi bizarrement, il est mort peu après que cette ressemblance a été massivement discutée sur les réseaux sociaux. Le 20 décembre 2021 exactement.

Libération :

Sur les réseaux sociaux, certains internautes ont affirmé que l’homme était décédé, en s’appuyant sur un hommage publié par Infos Lilas, le magazine mensuel de la maire des Lilas (Seine-Saint-Denis). A la page 25, on peut lire que Abdelkrim Azzaoui, dit «Karim, prénom par lequel il était appelé, nous a quittés le 20 décembre à l’âge de 48 ans. Né le 9 février 1973 à Oran, il travaillait à la mairie des Lilas depuis janvier 2002. Après avoir débuté au CCAS, il occupait le poste de magasinier, au service entretien et restauration scolaire depuis 17 ans. Très serviable, toujours positif, il avait le sens du service public et était très apprécié par ses collègues pour qui sa disparition est un grand choc. Ses obsèques ont eu lieu le 24 décembre dans sa ville natale à Oran. A sa femme, ses trois enfants, sa famille, ses proches, ses amis, le maire et la municipalité ont présenté leurs condoléances».

C’est très NKVD comme ambiance.

Nous ne saurons jamais si Abdelkrim alias « Karim » est vivant ou mort.

Le protocole veut que les personnes déclarées mortes du Covid19 soient immédiatement mises dans un cercueil sans qu’aucun proche ne puisse voir le corps. Aucune autopsie n’a eu lieu et, en théorie, le corps n’est plus sur le territoire français.

Karim a peut-être reçu une dose de Rivotril. Ou alors il a pris une retraite anticipée en Algérie pour éviter que des gens trop curieux ne mettent à jour le système de crisis actors qui l’avait embauché pour les besoins de la propagande covidiste autour d’omicron.

Ce qui est sûr à 100%, c’est que si quelqu’un s’amuse à entrer dans cette gigantesque conspiration, il le fera au péril de sa vie. Dans l’affaire Kennedy, des centaines de personnes ont été éliminées pour qu’elles ne témoignent pas. L’affaire Kennedy est anecdotique par rapport à cette pandémie planifiée. Tous les types qui ont participé à l’opération vont rapidement découvrir qu’il est très risqué de faire commerce avec le Diable.

Nous risquons de voir pas mal de covidistes tomber comme des mouches dans les mois et années qui viennent. Probablement à la faveur de « rappels » vaccinaux.

Commentez l’article sur EELB.su