Home / Guerre raciale / Nantes : elle gifle les gens dans le magasin en les traitant de “sales blancs”, les juges refusent de la poursuivre pour injures raciales

Nantes : elle gifle les gens dans le magasin en les traitant de “sales blancs”, les juges refusent de la poursuivre pour injures raciales

Leutnant
Démocratie Participative
15 décembre 2021

Ils ont des chapeaux ronds, vive les bougnoules.

Ouest-France :

Agressivité courante. L’affaire, banale au départ, s’est terminée au tribunal. Lundi 13 décembre, dans un magasin du cours des 50-Otages, une jeune femme de 24 ans fait la queue à la caisse quand le client qui la précède repart chercher un produit oublié dans le magasin. Est-elle spécialement pressée ? Dans un état de nerfs passager ? Elle ne supporte pas d’attendre et explose quand le client revient, en lui donnant une gifle.

« Est-elle spécialement pressée ? Dans un état de nerfs passager ? »

Pas du tout, c’est juste une sale arabe.

C’est alors que le gérant arrive pour tenter de régler le conflit. La cliente agressive se met à le gifler aussi… Elle aurait proféré des insultes racistes à son égard, le traitant de « sale blanc ».

Quand les policiers arrivent, la jeune femme refuse de se faire interpeller mais terminera sa journée au poste.

Le parquet a ordonné à son encontre une composition pénale pour rébellion envers les policiers et lui a donné une amende pour les violences. Le caractère raciste des insultes n’a pas été retenu.

Les juges rouges du Frankistan et l’égalité crépublicaine bien comprise.

Commentez l’article sur EELB.su