Home / Décryptage / Persécuté par les juifs, Stéphane Blet est mort

Persécuté par les juifs, Stéphane Blet est mort

Captain Harlock
Démocratie Participative
09 janvier 2022

Le pianiste Stéphane Blet est mort.

Je connaissais peu de choses au sujet de cet homme, si ce n’est le fait qu’il s’était exilé en Turquie, lassé des persécutions menées par les juifs contre lui.

Les circonstances de sa disparition sont étranges. Un de ses amis explique dans une vidéo qu’il venait de connaître une séparation, qu’il avait des idées noires et qu’il s’était rendu en Suisse pour changer d’air en visitant des amis. C’est lors d’une réunion dans l’appartement de ces connaissances, à Genève, que Stéphane Blet a trouvé la mort. Il a apparemment chuté du sixième étage. Après avoir échangé avec son ex-compagne au téléphone, son ami indique que Stéphane Blet avait essayé de se suicider en Turquie, peu avant son départ pour la Suisse.

Tout ça est confus. Nous ne saurons jamais ce qui s’est passé avec certitude.

Ce qui est certain, c’est que Stéphane Blet était un pianiste renommé et reconnu qui appartenait en tant que tel à l’intelligentsia française. Il avait quitté la franc-maçonnerie dont il a par la suite souvent dénoncé la nature et les agissements.

C’était aussi et surtout un dénonciateur acharné de la force satanique juive qui règne sur l’Occident.

De là, sa vie entière a basculé.

D’ailleurs, les fils du Diable que sont les juifs n’ont pas tardé à se réjouir de la mort de cet artiste.

Les gens, dans notre mouvance, reprochaient à Stéphane Blet son choix de s’établir en Turquie ainsi que sa conversion, publique du moins, à l’islam. Je ne suis pas convaincu qu’il était réellement converti à cette religion. Il s’agissait plus probablement d’une marque de respect pour les mœurs du pays islamique qui l’accueillait.

Ce ne sont pas des choix que j’aurais fait, mais cette critique me semble complètement hors de propos. Il faut savoir faire la part des choses. Stéphane Blet n’était pas un activiste identitaire endurci, mais un artiste qui avait dénoncé l’empoisonneur des peuples et qui subissait les persécutions les plus ignobles pour avoir eu le courage de le faire. Devenu un paria dans son propre pays, il l’a quitté.

Ceux qui lui reprochent quoi que ce soit au nom de leur « patriotisme » devraient nous expliquer pourquoi un Français doit partir dans un pays musulman pour continuer de s’exprimer sur l’état de son pays. Nous attendrons longtemps les réponses.

Quelqu’un qui combat la juiverie affronte une force internationale sans aucune espèce de scrupules. Très peu d’états s’opposant à l’hydre juive frontalement, cet homme n’avait pas le luxe de choisir le lieu de son exil.

Ensuite, pour islamisée que soit la France sous l’effet de l’immigration, les musulmans n’ont pas 10% du pouvoir dont disposent les juifs en France. C’est quelque chose que les patriotes saucisson pinard ne parviennent jamais à appréhender. Dénoncer le kébab de sa rue, c’est bien, combattre les juifs qui organisent la kébabisation, c’est beaucoup mieux. Et c’est surtout indispensable. Quiconque prétend vouloir changer l’ordre des choses en France doit combattre les juifs. Tout le reste est purement cosmétique. C’est parce que la France est totalement tombée aux mains des juifs sous l’œil amusé des Français qu’elle est devenue le cloaque que nous connaissons. Sa déchéance morale est complète.

Avec cette mort, les gens peuvent réaliser que tout cela n’est pas un jeu. Des personnes qui, sans les juifs, auraient connu une vie accomplie dans leur pays sont torturés psychologiquement, brisés socialement, harcelés et finalement tués par les juifs. Telle est la race juive, entièrement vouée à la haine et à la destruction.

Ne comptons pas sur les fameux « patriotes » de la Reconquista saucisson pinard, au garde-à-vous devant le juif, pour dire un seul mot de la mort de leur compatriote exilé, succombé des persécutions atroces infligé par Jehovah. Ils seront trop occupés à courtiser cette race puante qui leur crache dessus chaque jour que Dieu fait, inquiet des risques qu’a su encourir Stéphane Blet.

On sait qui est un véritable patriote à ce qu’il redoute le plus : déplaire aux juifs ou se déshonorer en abandonnant un frère à ses assassins.

Commentez l’article sur EELB.su